1er avril : des activations qui font mordre à l’hameçon !

Si la tradition de petites blagues entre amis au 1er avril date du XVIe siècle, on ne sait depuis quand les marques s’y sont mises. Plutôt frileuses en 2020, elles brillent pourtant d’imagination en général pour annoncer aux shoppers d’incroyables nouvelles… et créer le buzz. Plongée dans un océan de drôles d’opérations, souvent à contre-courant ! 

 

 

Des poissons de légende… 

 

Ils ont marqué leur époque, et on parle encore de ces canulars historiques qui ont créé la stupeur dans le monde entier… En 2002, un site canadien annonce le départ du Ministre des Finances de l’époque et fait chuter le dollar canadien de 32 cents. En 2000, la rumeur dit que l’UEFA va retirer au Portugal l’organisation de l’Euro 2004 : tout le pays est choqué ! En 1999, les Anglais apprennent à la radio que l’hymne national God Save The Queen va être remplacé par un chant européen en allemand, et ce sont des milliers d’auditeurs qui crient au scandale. 

Les marques, elles aussi, rêvent d’un tel impact (mais le préfèrent positif !) en imaginant leurs opérations de 1er avril… 

 

 

Des produits en eaux troubles 

 

Le meilleur moyen de faire réagir le shopper est de s’attaquer à ses produits fétiches ! Les marques l’ont bien compris 

Côté boissons, Kingfisher annonce le lancement de sa bière en poudre – un simple sachet à verser dans un verre d’eau – et Sodastream invente un petit accessoire pour gazéifier l’eau en soufflant dedans…  

Côté déjeuner, on hésite entre les nouvelles sauces de McDonald’s UK saveur milkshake, et un paquet de Brocolu : des Figolu, mais fourrés au brocoli ! Indigestion de blagues en perspective… 

Côté technologie, enfin, Google nous invite à dialoguer avec nos plantes et nos fleurs grâce à sa nouvelle interface Google Tulip. 

 

 

Quand les CM s’en mêlent… 

 

Acteurs privilégiés entre les marques et les publics, les community managers s’en donnent à cœur joie le 1er avril. Chez Décathlon, on annonce que les tentes Quetchua vont investir l’univers du football pour « permettre aux pires attaquants de camper dans la surface de réparation ».  

Les plus sérieux s’y mettent aussi : le compte twitter de la police nationale de Savoie propose de tester gratuitement la qualité de nos produits stupéfiants : accueil discret, hébergement sur place possible et visite commentée du Palais de Justice au programme ! 

Mais parfois, on se prend les nageoires dans les filets, comme free mobile qui annonce un forfait à 0 €… qui existe déjà pour les abonnés Freebox. 

 

 

Une vraie campagne pour noyer le poisson 

 

Annoncer un changement historique dans son produit ? C’est ce qu’a fait Carambar à l’occasion de ses 60 ans, à grands renforts de communication, en indiquant qu’il allait remplacer ses fameuses blagues par des quiz orthographiques. Scandale ! De la presse à la télé, des cours de récré aux réseaux sociaux, tout le monde s’en mêle… Jusqu’à ce que la marque annonce qu’il s’agissait bien d’une blague (et enregistre, dans le même temps, + 20 % de CA et une adhésion de 70 % !). 

À la RATP, soit on joue avec les noms des stations pour faire sourire les voyageurs, soit on met à disposition des affiches de paysages pour faire croire à ses proches, avec un selfie, qu’on se trouve au bout du monde (en Égypte à la station Pyramides par exemple !) 

 

 

Grandes institutions riment avec autodérision 

  

Les blagues viennent parfois de là où on ne les attend pas. Quand La Poste, par exemple, propose aux joueurs de Fortnite d’endosser un skin (une tenue virtuelle) de facteur pour suivre leurs colis pendant leurs sessions de jeu, ou lorsque la SNCF utilise la voix d’Homer Simpson pour ses annonces en gares… Mais la palme revient à la brigade canine de la Police nationale qui, après tests et évaluations, annonce qu’elle collaborera avec des lapins dans une nouvelle brigade léporiphile ! 21 000 commentaires plus tard, il a fallu annoncer que ce lapin… était un poisson, bien sûr. 

 

 

 

Après une année 2020 où l’ambiance n’était pas franchement à la rigolade (au point que Google avait adressé un mail à ses employés pour leur demander de ne pas faire de poissons d’avril), espérons que le cru 2021 sera inventif et cocasse, pour le plus grand plaisir des shoppers !

 

 

 

Source photo : PEXELS

Ça vous parle ?

Parlons-en !